top of page

Le Fast-Hiking

Présentation

Le Fast hiking est une randonnée rapide qui se pratique à allure soutenue en toute autonomie sur un parcours présentant du dénivelé et/ou des difficultés techniques.

Il s’agit d’une discipline plus sportive et plus dynamique que la randonnée classique.

Le fast hikeur s’engage dans un défi personnel ou collectif afin de parcourir un itinéraire le plus rapidement possible.

Les notions d’effort et d’intensité sont au cœur de l’activité :

  • Du fait de l’intensité et le rythme de marche (soutenue) que le fast hikeur adopte en fonction de ses capacités et,

  • Du fait du profil et le niveau du parcours dans lequel il s’engage (dénivelés, difficultés techniques…)

En Fast hiking, le pratiquant doit trouver le meilleur rythme possible en fonction du terrain et de sa condition physique : si dans la montée, le but est d’atteindre le sommet en optimisant ses réserves ; plaisir et vitesse sont de mise dans les descentes ! Un excellent moyen d’améliorer son propre rythme au fur et à mesure du parcours tout en maintenant le plaisir intact.

La pratique du Fast hiking permet d’améliorer sa vitesse de progression en randonnée et sa faculté à encaisser le dénivelé en développant notamment son endurance, sa force ou encore sa coordination. Le fast hikeur aime à la fois l’aventure et profiter de la beauté des parcours et des points de vue sur le chemin.


Conditions de pratique

L'espace de pratique

Le Fast Hiking se pratique en milieu naturel sur des sentiers. Il est plus propice aux territoires présentant du relief et du dénivelé ou des difficultés techniques (ex : falaises, collines, montagne…). Et avec un peu d’imagination, il peut se pratiquer sur des terrains variés.

Aucun surbalisage spécifique n’est nécessaire pour pratiquer le Fast hiking. Le parcours repose sur le balisage existant, une carte et/ou une trace gpx.


Le fast hikeur

Le fast hikeur est avant tout un randonneur aguerri. Il s’engage dans sa pratique de manière autonome sur 3 plans :

  • L’ORIENTATION : il est capable de s’orienter à partir d’une carte et/ou d’une trace gpx afin de réaliser le parcours. Voir dans une pratique individuelle, il peut définir son propre parcours.

  • LE MATERIEL : il prévoit son matériel, adapté au profil, à la durée de sa sortie, au terrain et à la météo.

  • LE RAVITAILLEMENT : il définit ses besoins en hydratation et alimentation/ apport énergétique selon le profil de sa sortie et les porte dans son sac à dos.

Un pratiquant qui s’engage dans une rencontre de Fast Hiking doit avoir développé ces compétences pour mener en toute sécurité son parcours.  Elles peuvent se développer dans le cadre de pratique en club.


Le matériel

Le Fast hiking se pratique essentiellement à la demi-journée ou à la journée avec un sac à dos léger et le plus souvent avec l’aide de bâtons de marche.

  • Les chaussures de Fast hiking : optez pour des chaussures souples, légères et solides conçues spécifiquement pour la randonnée ou le trail.

  • Le sac à dos léger : Les sacs à dos qui présentent un volume compris entre 15 et 20 litres permettent d’emporter le nécessaire pour une sortie de plusieurs heures. Sur une journée, vous pouvez envisager un 30-40 litres.

  • Les bâtons de marche : les modèles télescopiques pliables légers sont à privilégier pour gagner en agilité et en place

  • Les 3 couches de vêtements : un tee-shirt technique en 1e couche pour les montées, une polaire légère en 2e couche pour les descentes et un coupe-vent en complément pour une météo capricieuse.

  • Le duo carte/boussole ou un outil d’orientation numérique dans le cas où le fichier gpx est fourni

Les bâtons permettent notamment d’optimiser le rythme de marche, répartir la charge de sollicitation musculaire entre le bas et le haut du corps, réduire les impacts sur les articulations des jambes, renforcer l’équilibre ou encore faciliter le franchissement d’obstacles.

Ils sont vivement recommandés dans cette activité aussi bien en montée qu’en descente (selon le profil de terrain). Mais ils pourront toutefois être facilement ranger dans le sac à dos si besoin.


Dans votre sac à dos

Dans votre sac à dos, on conseille au fast hikeur de prendre :  

  • Poche à eau de 2L ou des bouteilles d’eau

  • Des barres de céréales ou des graines/fruits déshydratés (et un repas selon la durée de la sortie) et une fourchette/couteau si nécessaire

  • Un sous-pull manche longue ou pull et un coupe-vent étanche

  • La carte, boussole, téléphone

Le Fast hiking est un sport qui consomme beaucoup d’énergie car sollicitant pour le corps. C’est pourquoi une bonne hydratation et des repas légers mais fréquents seront essentiels. La poche à eau, qui peut se glisser dans le sac à dos, le gilet de trail ou les ceintures de running avec des emplacements pour mettre des gourdes ou des flasques à eau sont très pratiques. Côté nourriture, les barres énergétiques constituent une alternative pour les sorties courtes. Pour des sorties longues, de nombreux plats lyophilisés permettent d’emporter un vrai déjeuner sans pour autant ajouter trop de poids dans le sac à dos.


Où pratiquer ?

Le Fast hiking peut se pratiquer en club au sein de séance d’entrainement ou lors de sorties de Fast hiking ou en autonomie pour des personnes déjà aguerries. Des rencontres ou open se développent également pour ceux qui voudraient se lancer un défi ! C’est l’occasion de découvrir.

Depuis 2021, la FFRandonnée a reçu de l’État la délégation pour l’organisation du Fast Hiking et débute le développement de cette nouvelle discipline.


Envie de pratiquer ou s'investir ?

Vous souhaitez vous informer sur les prochaines dates de rencontres à La Réunion, vous former (formation en cours de construction) ou créer un club de Fast hiking ou une section au sein d’un club, écrivez-nous, à reunion@ffrandonnee.fr pour être informer ou accompagner.

367 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page