top of page

De 1921 à 1929

Dernière mise à jour : 24 janv.


1921 - 1922

1921 - Pour décourager la désertion scolaire, Frédéric Estèbe, gouverneur de La Réunion, propose le maintien ou la construction par les municipalités des cantines.

La même année, est créée une Société d’Énergie Électrique de La Réunion (SEER).


1922 - La Réunion recrute de la main-d'œuvre à Madagascar. Les autorités réunionnaises et malgache parviennent à un accord pour l'envoi, en trois ans, de 3 000 travailleurs recrutés dans le Sud de la Grande île.

Les conditions générales de recrutement, de travail, de salaire et de logement des engagés étaient encadrées par le décret du 27 août 1817 :

  1. La durée des engagements était de trois ans à raison de 365 jour de travail par an.

  2. A la signature de son contrat, l'engagé recevait une prime de 120 francs.

  3. L'épouse et les enfants à partir de 12 ans pouvaient travailler pour un demi-salaire.

  4. Les frais de voyage entre Madagascar et La Réunion, aller-retour, étaient à la charge de l'employeur.

Le 27 juillet 1922, un premier convoi arrive à La Réunion au port de la Pointe des Galets avec, à bord du "La Ville de Reims", 542 hommes, 148 femmes et 5 enfants.



1923 - 1924


Programme de grands travaux.

Projets portés par le ministre SARRAULT :

- Prolongement de la voie ferrée de Saint-Pierre à Saint-Joseph.

- Lancement de la route de Cilaos. Deux tracés sont en compétition, l'un proposant de rallier Cilaos par Saint-Pierre et La Plaine des Cafres, le second par Saint-Louis et le Pavillon ; c'est ce dernier qui sera retenu.

- Première centrale électrique à Saint-Pierre, montée par Paul Hoarau.

- Placée au centre du Rond-Point de l'hôtel de ville, la colonne de la Victoire à Saint-Denis est inaugurée en 1923.

- 1923, construction d'une école dans le cirque de Mafate à Grand-Place.

- 1923, Maurice Lawson crée la manufacture de fabrication de cigarettes’’Akwon Lawson’’. Cigarettes, commercialisées sous le nom " Indiana ". La manufacture s'équipe dans les années 1960 d'une confectionneuse à cigarettes. La manufacture Lawson produit en 1962, six millions de paquets de 20 cigarettes par an.

- 29 juillet 1924 à la Chambre des Députés, Monsieur Daladier, ministre des Colonies, présente un projet de loi tendant à ériger en commune distincte la section du Tampon, détachée de la commune de Saint-Pierre, à La Réunion. .

Le 11 novembre 1924, une plaque est posée sur la maison natale de Juliette Dodu à Saint-Denis.




1925

Le 29 juillet 1924 à la Chambre des Députés, Monsieur Daladier, ministre des Colonies, présente un projet de loi tendant à ériger en commune distincte la section du Tampon, détachée de la commune de Saint-Pierre, à La Réunion.

La loi est adoptée en février 1925 et promulguée au journal officiel le 21 mars 1925.

17 mai 1925, inauguration de la commune du Tampon.


Blason de La Réunion

La devise "FLOREBO QUOCUMBE FERAR" de la Compagnie des Indes Orientales, "je fleurirai partout où je serai plantée".

La frise en lianes de vanille honore une culture alors florissante.

En haut à gauche : l'île vierge. "M M M" est un chiffre romain qui rappelle l'altitude des plus hauts sommets.

En haut à droite : Le navire le Saint-Alexis qui assura la première prise de possession de l'île.

En bas à gauche : Les fleurs de lis de l'époque royale.

En bas à droite : Les abeilles impériales.

Au centre le drapeau républicain français.


5 mars 1925 : naissance de Paul VERGES



1926



24 avril 1926, inauguration de la statue de Roland Garros à Saint-Denis de La Réunion, œuvre du sculpteur Etienne Forestier. D'abord inaugurée en 1925 à Paris sur les Champs-Élysées, elle a été ensuite installée sur le front de mer de Saint-Denis.



10 octobre 1926 :

Arrive à La Réunion Abd-El-Krim ou Abdelkrim et sa famille.

En 1925, Abdelkrim combat les forces françaises dirigées par le maréchal Pétain. D'abord hostiles, les Réunionnais s'habituent à sa présence et sont gagnés par sa gentillesse, son intérêt pour la culture française et pour l'agriculture tropicale. Abdelkrim par la suite devient habitant de la commune rurale de Trois-Bassins.

Il meurt en 1963 au Caire où sa dépouille repose encore.





1927

Le premier coup de pioche pour la construction de la route actuelle de Cilaos est donné. Les travaux durent jusqu'en 1932, mais ne seront vraiment terminés qu'en 1945.

A l'initiative de Jean de Villeneuve, construction du Domaine des Tourelles à La Plaine des Palmistes. Cette vaste bâtisse, caractéristique du style créole des hauts, servait de résidence secondaire. Villeneuve et sa famille y venaient en été pour fuir la chaleur des Bas.

Les lignes téléphoniques prennent de l'extension. Elles se développent sur plus de 1 000 kilomètres.

Hommage rendu à Roland Garros : Émile Lesieur, son parrain au "Stade Français" décide de donner le nom de Roland Garros au stade de tennis.


Octobre 1927, exploit sportif : le navigateur solitaire Alain Gerbault, parti en 1924 pour les mers du Sud sur un yacht de 11 mètres, voilier de course, le Firecrest, aborde à La Réunion en octobre 1927. Après un séjour de 5 semaines, au lieu de 5 jours, il quitte l’Ile le 18 novembre ravi de l’accueil qui lui avait été réservé. Son périple s’achève au Havre en 1929.


1927

26 novembre 1929, le FARMAN-AJJB piloté par le capitaine Marcel Goulette, assisté de Marchesseau et Bourgeois, réalise la première liaison aérienne France-Réunion, après une épopée de plusieurs semaines, riche en péripéties.

L'avion qui ne possédait alors aucun instrument de guidage devait, pour trouver l'île, repérer un bateau des Messageries Maritimes, le Gandidier.

L'avion se pose sur les terres d'un certain Gillot, d'où le nom donné à l'Aéroport qui y sera construit après 1946. C'est M. Sammat, pionnier de l'aviation à la Réunion, qui choisit l'emplacement de Gillot, pour y tracer un terrain rudimentaire.

Plusieurs fois agrandi, il est devenu Aéroport Roland-Garos, en hommage au pionnier du tir à travers l'hélice, héros réunionnais de la première guerre.


Cette même année, le Syndicat des Fabricants de Sucre crée à La Bretagne, la station d'Essai et de Génétique de la Canne dont le rôle est de mettre au point de nouvelles variétés de canne, à haute teneur en sucre et plus résistantes aux maladies.

Toujours en 1929, naissance de Radio Saint-Denis. L'équipement de la petite station dans une aile de l'ancienne caserne d'artillerie permet à Demarne de lancer les premiers " disques des auditeurs ". Avec la TSF la Réunion est désormais à l'écoute du monde, elle découvre l'utilité et la joie de la TSF.



Sources :

www.mi-aime-a-ou.com/

Les grandes dates de l’histoire de la réunion.re (Gilles Gauvin auteur)


208 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page